Voici l’avis très à contre-courant d’un spécialiste français du Moyen-Orient, Alain Chouet, qui s’était déjà distingué début 2010 lors d’une audition au Sénat français, en démontant publiquement toute la propagande faite autour des risques terroristes représentés par al-Qaïda et l’exploitation qui en est faite par les uns et par les autres. M. Chouet nous dévoile ici l’histoire complexe des conflits internes en Syrie, souvent d’ordre religieux, qui ont secoué ce pays au XXe siècle et avant, et nous fait part de ses doutes quant à la stratégie occidentale atlantiste inspirée par les néo-conservateurs visant à privilégier l’islamisme radical préconisé par le Qatar et l’Arabie Saoudite en armant et en finançant des rebelles largement infiltrés par les cellules de ce qu’on appelle « al-Qaïda ».

Une analyse remarquable mais qui, de notre point de vue, reste inachevée. En effet, comment un expert de cette trempe peut-il passer par dessus les attentats du 11-Septembre, en acceptant le fait que l’organisation al-Qaïda, qu’il semble bien connaître, et qui a de fait été créée et financée par les Etats-Unis dans les années 1990, soit redevenue notre alliée, hier en Libye, et aujourd’hui en Syrie alors qu’entretemps… elle serait la seule responsable des attentats du 11-Septembre, et donc du déluge de feu lancé en représailles sur l’Afghanistan, mais aussi sur l’Irak par l’administration Bush qui amalgama Saddam Hussein à cette organisation en principe criminelle… Une organisation dont Obama aurait – soi-disant – fait exécuter le chef suprême à la date anniversaire de la fin officielle de l’opération de Bush en Irak, violant l’espace aérien pakistanais. Une sorte de « Parenthèse enchantée » en somme. Convenez que les relations qu’entretiennent à la fois la ligue internationale des néo-conservateurs occidentaux et leurs obligés vénaux du Golfe avec l’organisation terroriste al-Qaïda ont de quoi susciter beaucoup plus de questions que celles que soulève M. Chouet. […]

La suite de l’article : ReOpen911.info

Tagged with →  
Share →

One Response to Analyse de la situation en Syrie, par Alain Chouet

  1. sadok chikhaoui dit :

    Cet article, connu de M. Chouet date un peu et il est quelque peu anachronique. Ainsi sa référence à la guerre froide comme motif du soutien des occidentaux aux mouvements islamistes, laisse quelque peu perplexe. Elle était vrai il y’a 30 ans quand les bérets verts américains formaient les djihadistes, pour s’attaquer à l’armée soviétique en Afghanistan, avec des financements saoudiens. Aujourd’hui les choses ont totalement changé et la volonté est de whabiser le monde, c’est-à-dire d’instaurer des régimes politico-théocratiques qui ont montré leur efficacité, pour garantir les intérêts des lobbys pétroliers, ceux du complexe militaro-industriel, et la sécurité d’Israël dont l’Arabie est le meilleur allié pour s’attaquer à l’Iran. Et bien entendu continuer le régime de protectorat sur le régime saoudien, qui a commencé en 1945 avec les fameux accord de Quincy entre Ibn Saoud et Roosevelt et qui ont été renouvelés en 2006 par Georges Bush.

Répondre à sadok chikhaoui Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *